La déontologie du coach des règles de base pour travailler en confiance totale

Allain adhère et promeut une déontologie et une méthodologie de travail à travers un code de conduite qui spécifie l´ensemble du processus d'accompagnement de qualité supérieure.

Déontologie du coach

  • Formation professionnelle initiale.
  • Amélioration permanente.
  • Autres éléments déontologiques.
Demandez un devis

Un coach doté d’une formation professionnelle initiale et en amélioration permanente

Le coach a reçu une formation initiale théorique et pratique de haut niveau, apte à créer une compétence d´exercer le métier de coach en transmission d'entreprise. Il s´engage à poursuivre sa formation et son développement personnel tout au long de l´exercice de sa profession.

Processus de travail sur soi quotidien

Le coach atteste d´une démarche de travail sur lui-même approfondie, ce travail étant bien distinct de sa formation.

Supervision : un gage de professionnalisme en toute circonstance

Le coach a un lieu de supervision de sa pratique. Cette supervision est assurée en individuel ou en groupe (par un ou des paire(s) qualifiés).

Confidentialité : le secret professionnel au centre des préoccupations du coach

Le coach est tenu par le secret professionnel. Il prend toutes les précautions pour maintenir l´anonymat des personnes qui le consultent et ne communique aucune information à des tiers sur une personne sans son accord formel.

Indépendance : au service de la confidentialité…

Le coach se maintient dans une position d´indépendance. Dans un contrat tripartite, il s´abstient de communiquer le contenu des séances, ni à la hiérarchie du coaché, ni à aucun autre tiers, et cela dans le seul intérêt du coaché. Un rapport éventuel portera exclusivement sur le processus. 

Respect de la personne : le maître-mot du coaching en transmission

Une des caractéristiques d´une relation d´accompagnement telle que le coaching est l´existence d´un lien transférentiel entre coach et coaché. Ce lien peut mettre le coaché dans une relation de dépendance vis-à-vis du coach. Le coach n´en tirera pas davantage et s´abstiendra de tout abus de pouvoir et de passage à l´acte à l´encontre du coaché.

Attitude de réserve vis-à-vis des tiers

Le coach observe une attitude de réserve vis-à-vis des tiers, public ou confrères, concernant les informations qu´il peut livrer sur l´exercice de son métier, lors d´interviews ou de conférences. Et ce pour éviter, par exemple, tout risque de reconnaissance de ses clients par autrui. Il s´abstient également d´utiliser ses clients à des fins médiatiques.

Devoirs envers l´organisation, dans le respect de son processus de fonctionnement

Le coach est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l´organisation pour laquelle le coaché travaille.

Obligation de moyens, pas de résultat !

Le coach met en œuvre tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de la demande du client, le développement professionnel et personnel de celui-ci. Et ce, y compris en ayant recours, si besoin est, à un confrère. Le coaché reste néanmoins seul responsable de ses décisions, de son parcours.

Valeurs partagées par les coachs de manière constante

Parmi les valeurs partagées par nos coachs, on retrouve les notions d’authenticité, de confidentialité, d’assertivité, de respect de soi et de respect de l´autre.

Contactez-nous pour en apprendre plus sur nos services

Vous désirez en savoir davantage sur notre déontologie en coaching ? N’hésitez pas à prendre contact avec nous via le formulaire en ligne, ou par téléphone !

Dernière étude de cas

Coachings sur mesure

Confidentialité

Prise en charge sur mesure